Canal de Mahmoudieh à Alexandrie le soir, Egypte
Léon-Adolphe Belly (1827-1877)

Canal de Mahmoudieh à Alexandrie le soir, Egypte, 1868

Huile sur toile, H. 0.69 m ; L. 1.01 m

Signée et datée en bas à gauche : L. Belly 68.

Provenance : Collection privée, France

Bibliographie :

Lynne Thornton, Les orientalistes, peintres voyageurs, Paris, 1983, p. 96-101.

Après un bref passage dans l’atelier de Picot, Belly se lie avec les peintres de l’école de Barbizon et notamment Constant Troyon. En 1850, ce peintre voyageur accompagne la mission scientifique conduite par Caignart de Saulcy et Edouard Delessert en Palestine, visant à étudier la géographie historique de la région. C’est là que Belly peint plusieurs de ses tableaux les plus célèbres, comme Les ruines de Baalbek (Saint-Omer, musée de l’hôtel Sandelin).

En 1855, il retourne dans le désert du Sinaï et remonte le Nil avec Narcisse Berchère, Jean-Léon Gérôme et le sculpteur Bartoldi. Belly devient particulièrement célèbre suite à l’exécution de son chef d’œuvre Pèlerins allant à la Mecque, 1861, aujourd’hui conservé au musée d’Orsay à Paris.

L’Egypte est redevable de la découverte par Belly des couleurs et de la lumière qui baignent le désert et la vallée du Nil. Il modernise ici de manière réaliste les leçons de ses prédécesseurs, les peintres Prosper Marilhat (1811-1847) et Eugène Fromentin (1820-1876). Il exécute ainsi sur place plusieurs séries de tableaux aux belles harmonies de couleur locale, des études d’hommes et de chameaux à vifs traits de couleur.

PDF