Jeune homme couché
Wilhelm Ferdinand Bendz (1804-1832)

Jeune homme couché, Vers 1830.

Crayon noir sur papier, H. 0.237 mm ; L. 0.287 mm

Inscription en bas à droite : Ein Künstler in tiefem / Nachdenken versunken.

Provenance : Collection privée.

Entre 1820 et 1826, Bendz se forme à l’Académie royale. À partir de mai 1822 il est l’élève d’Eckersberg durant près d’une année. Après avoir essayé en vain de gagner la médaille d’or en 1825, il se détourne de l’Académie et de la peinture d’histoire pour se spécialiser dans la peinture de genre. Dans les représentations qu’il fait de ses contemporains, les figures sont agencées dans des compositions complexes, souvent enrichies par des effets d’éclairage intéressants. Il semble avoir davantage tiré son inspiration de l’art baroque que de l’École d’Eckersberg. Il expose en 1826, 1827 et 1828 un certain nombre de tableaux à Charlottenborg, dont trois sont achetés pour les collections royales. Grâce à une bourse de voyage, il part pour l’Italie en juin 1831, en passant par Hambourg, Berlin, Dresde et Munich, où il séjourne une année entière. Il y retrouve Christian Morgenstern, avec lequel il entreprend des excursions dans les Alpes pour peindre d’après nature. En 1832, il part à Venise avec Thomas Fearnley et Joseph Petzl. C’est à Vicence qu’il meurt des suites d’une courte maladie.