Daniel Chodowiecki, Réunion familiale aux chandelles
Daniel Chodowiecki (1726-1801)

Réunion familiale aux chandelles, 1758-1761

Aquarelle sur papier, H. 200 mm ; L. 145 mm

Inscription au revers de l’ancien montage : La famille du Ing[enieur] Cent / O farhat [?] ancien Cap du génie / acheté en janvier 1815

Provenance : Collection privée, France

Dessinateur et graveur allemand, Daniel Chodowiecki est spécialiste du petit format et de la vignette d’illustration. Né d’une mère française (Marie-Henriette Ayrer) et d’un père polonais à Dantzig, il reçoit une première formation de peintre de miniatures auprès de son père et de sa tante. En 1743, il suit son frère et s’établit à Berlin, où il se consacre dans un premier temps à la miniature sur émail pour le décor des tabatières fabriquées par son oncle. En 1755, il se marie avec Jeanne Barez, ce qui lui permet des liens étroits avec la communauté française à Berlin, commanditaire de première importance pour l’artiste. Chodowiecki s’engage et prend des responsabilités au sein de cette communauté, dont il devient le trésorier. En 1771 il exprime sa volonté « de se faire franciser »(1). Le couple aura cinq enfants, dont trois mèneront des carrières artistiques. Chodowiecki est un artiste avant tout autodidacte ; il apprend la technique de l’huile et devient membre de l’Académie royale de peinture de Berlin en 1764. Il s’engage pour la réforme de l’Académie et participe régulièrement à ses expositions. En 1797, il est nommé son directeur. Sa production peinte, peu importante, céda de plus en plus le pas à son activité de graveur et illustrateur.

Dans les années 1758-1761, Chodowiecki réalise une série de dessins datés qui montrent des amis et des membres de la famille lors d’une soirée conviviale, la plupart du temps autour d’une table, à un moment de l’année où il fait nuit très tôt. Pour la plupart de ces dessins, l’artiste travaille au graphite, mais parfois il utilise le pinceau et un lavis brun. Notre dessin représente une famille de la communauté française de Berlin. Chodowiecki est un chroniqueur extraordinaire de la vie bourgeoise à Berlin dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. C’est un observateur passionné, et ses nombreuses esquisses sont croquées furtivement sur le vif et, autant que possible, à l’insu des personnes représentées. Selon lui, dès que ses modèles avaient conscience d’être dessinés, ils prenaient des poses artificielles qui gâchaient tout(2).

  1. Wolfgang von Oettingen, Daniel Chodowiecki. Ein Berliner Künstlerleben im achtzehnten Jahrhundert, Berlin, 1895, p. 263, note 42.[]
  2. Wolfgang von Oettingen, Daniel Chodowiecki. Ein Berliner Künstlerleben im achtzehnten Jahrhundert, Berlin, 1895, p. 63-64.[]
PDF