Scierie, Norvège
Anton Edvard Kieldrup (1826-1869)

Scierie, Norvège, Vers 1853.

Huile sur toile marouflée sur carton, H. 0.19 m ; L. 0.26 m

Provenance : Collection privée.

Elève à l’Académie de Copenhague de 1845 à 1847, Kieldrup se passionne pour le paysage. De 1849 à 1869, il participe régulièrement aux expositions à Charlottenborg. Il entreprend à ses propres frais des voyages d’étude en Norvège et à Munich (1858-59), ce qui renforce ses liens avec la tradition du paysage romantique. Grâce à une bourse de l’Académie en 1863, il séjourne en Suisse et à Düsseldorf. Pendant ses divers voyages, il travaille infatigablement d’après nature et rapporte avec lui ses impressions de Norvège et des régions montagneuses d’Europe centrale. Ses paysages danois, non dépourvus d’éléments pittoresques, semblent plus fortement ancrés dans la tradition du paysage romantique local. Les scieries sont un de ses thèmes favoris.